Les Massages de Véronique : écoute, technique et coeur

Les Massages de Véronique : écoute, technique et coeur

Un podcast pour découvrir le massage intuitif

Véronique Pillot Bouhier

Je suis Véronique Pillot Bouhier, praticienne en massages psycho-somato-intuitifs à Persignat, près de Riom dans le Puy de Dôme. Je relève ici le défi de vous parler de ma pratique pour que vous sachiez tout ce qu'une séance de massage peut vous apporter. Mon approche est centrée sur la personne, vous : unique et 100% personnalisée, nourrie de techniques, d'écoute et de cœur. C'est une proposition de massage qui existe dans le cadre d'une relation de confiance, qui laisse la place à l'écoute et l'expression des besoins et émotions. Chaque épisode est une réponse aux questions que vous me posez. Ou bien une histoire inspirée de ce qui se vit entre mes mains. Les personnages nous ressemblent : il y a de vous et de moi dans mes mots. Vous allez découvrir des histoires de femmes, d'hommes, d'enfants. Des histoires d'épuisement, de joie, de confiance, de consentement, de résilience, de colère, de lien amoureux, de soutien... Il y a de toutes les couleurs dans mon métier ! Bonne écoute!

En cours de lecture

Parfois on me dit : « Tu es toujours zen toi ! »

Bonjour,
ici Véronique Pillot Bouhier, praticienne en massage. Aujourd'hui, nouvel épisode pour continuer à réagir à ce que vous me dites, répondre à vos questions et vous faire découvrir mon métier. Allez, c'est parti, bienvenue dans mon cabinet !

Parfois on me dit : « Tu es toujours zen toi ! »

Ben oui, bien sûr.
Je prends les choses avec juste distance.
J'écoute mes émotions et les accueille pour éviter toute tension.
Je médite chaque jour.
Toutes mes relations sont faciles et fluides.
Je suis naturellement calme, posée, équilibrée.
Rien ne m'inquiète.
Je réussis en tout facilement.
Je place ma confiance dans le grand Tout qui me protège.
D'ailleurs, appelez moi Bouddha !

Bon par contre, si vous m'enlevez quelques heures de sommeil, il y a des chances que je sois moins souriante, moins patiente , moins à l'écoute. Pour peu que je lise Courrier International et un paragraphe sur une guerre qui se prépare, j'ai une propension à faire une fixette paranoïaque. Quand je répète dix fois la même consigne à ma progéniture, je peux virer au cramoisi pour une chaussette qui traîne. Si Germaine ne me dit pas bonjour comme d'habitude, j'ai le talent de Scorcèse pour m'inventer un scénario de dingue. Quand je fais du sport, je sens bien que j'ai reçu la carte du club des Tamalous pour mon 45ème anniversaire. Il m'arrive de trop boire, trop manger, trop forcer sans écouter un instant ni mon corps ni ma tête...

Oh mon dieu mais alors, je ne serais qu'un individu comme tous les autres ??

Eh bien oui... C'est même le fil rouge de ma vie professionnelle.
Je suis dans le même bateau que vous !
Bien sûr, mes formations et mes expériences font que j'ai la chance d'être bien outillée. Je sais reconnaître mes besoins et mes limites. Je prends soin de moi. J'ai recours à la thérapie quand je n'arrive pas à démêler seule mes pelotes mentales. Mais tout ça ne fait pas de moi Super Woman !
Je suis à vos côtés, jamais en position de sachante supérieure.
Certes, je mets en œuvre tous mes moyens pour proposer des massages de qualité et adaptés mais vous pouvez les trouver tops ou pas. Il n'y a pas de perfection en la matière. J'ai arrêté depuis belle lurette d'essayer d'être plus parfaite que parfaite. C'est douloureux le perfectionnisme. Et je peux vous dire que le massage m'a drôlement aidée à mettre de la douceur dans mes exigences !
Bref, si on se croise au supermarché, je serai soit pimpante et rayonnante soit bougon et habillée moche : authentique, c'est souvent comme ça qu'on me décrit.

Maintenant, si vous êtes en confiance pour rencontrer mes mains d'humaine parfaitement imparfaite, bienvenue !

Merci de partager cet audio autour de vous s'il vous a plu. Retrouvez les massages de Véronique sur Facebook, Google, Youtube, Deezer et Spotify. A bientôt !

En cours de lecture

Ça se passe comment un rendez-vous massage ?

Bonjour,
ici Véronique Pillot Bouhier, praticienne en massage. Aujourd'hui, nouvel épisode pour continuer à réagir
à ce que vous me dites, répondre à vos questions et vous faire découvrir mon métier. Allez, c'est parti,
bienvenue dans mon cabinet !

Ça se passe comment un rendez-vous massage ?

Je reçois régulièrement des personnes qui n'ont jamais été massée de leur vie et qui découvrent le massage
la quarantaine passée. Elles ne sont pas non plus des habituées de spas et autres centres de beauté. Il y a
souvent un peu d'appréhension. Elles ne savent pas à quoi s'attendre, si elles doivent prévoir quelque
chose, comment ça va se passer.
Je vais tenter ici de décrire en détail comment ça se passe.
D'abord, il faut prendre rendez-vous.
Avec moi, ça suppose de décrocher son téléphone. Pas forcément facile mais j'aime bien qu'il y ait déjà ce
premier contact. Ça me permet de répondre à vos éventuelles questions, d'écouter s'il y a une
problématique particulière. M'envoyer un SMS est OK aussi. Je sais que passer un appel peut être
compliqué pour tout un tas de raison. Je ne propose toujours pas de réservation en ligne. J'y viendrai peut
être mais je vous avoue que le tout en ligne me pose question. Je trouve que ça contribue à cette sensation
d'être toujours débordé. On peut tout faire à n'importe quelle heure et réserver n'importe quelle activité
comme une pizza sans se sentir impliqué, engagé dans l'action. Bref, je résiste et continue à remplir mon
agenda papier avec ce que vous me dites au téléphone.
Une fois le rendez-vous pris, le jour j arrive.
Je ne vous envoie pas de rappel et je fais confiance à votre engagement et respect.
Vous vous garez facilement devant mon cabinet. C'est la campagne ici, pas de stress de bouchon et de
galère de stationnement.
Je vous accueille dans une ancienne ferme familiale rénovée où coexistent massage, hébergement
touristique et habitation privée.
Il y a un jardin, des oiseaux, du calme et du silence.
A l'intérieur de mon cabinet, il y deux pièces. La pièce d'accueil où vous laissez chaussures et manteau, où
l'on boit parfois un thé, une verre d'eau. Et la pièce de massage on nous asseyons pour parler avant le
massage.
C'est là que nous faisons connaissance et que je vous explique comment je travaille. Libre à vous de me
dire ce que vous voulez, comment vous allez, ce qui vous amène, vérifier que vous ne présentez pas de
contre-indication. Il y a ceux qui parlent beaucoup, qui, se sentant écoutés, vident enfin le sac qui leur
pesait sur les épaules. Parfois peu de mots mais beaucoup d'émotions. Et quand tout va bien, juste
quelques mots enjoués pressés de passer au massage. En tout cas, c'est là que se crée le massage à venir,
mélange d'écoute et d'intuition.
On parle aussi de la tenue. Je vous invite à choisir comme vous vous sentez à l'aise. Être massé ne signifie
pas forcément se retrouver à moitié nu exposé sur une table de massage. Chacun sa pudeur, son rapport au
corps, ses complexes. L'important est que vous vous sentiez bien. C'est parfois à ce moment que vous me
confiez piteusement que vous n'êtes pas épilée. Rassurez-vous, la police du poil ne passe jamais au
cabinet. Et moi je m'en fiche, vous êtes parfaits comme vous êtes. Je vérifie aussi que c'est OK pour vous
d'être décoiffé.es ou si je dois faire attention parce que vous retournez au travail après.
Vous allez ensuite vous déshabiller et vous vous installez sur la table de massage. Moment important pour
vous comme pour moi. Il y a parfois besoin d'un coussin sous les genoux, les chevilles, les lombaires, la
tête. Je vérifie que vous êtes centrés sur la table, table que j'ai réglée à la bonne hauteur pour que je masse
confortablement sans me casser le dos. Je vous recouvre d'une couverture douillette.

Puis le massage commence. Certains ferment les yeux, d'autres les gardent d'abord ouverts. Certains
parlent, d'autres restent silencieux. Selon ce qui a été exprimé, les besoins, il peut m'arriver de vous inviter
à respirer amplement, fermer les yeux, revenir en vous. De mon côté, je prends le temps de m'ancrer, me
centrer et je pose mes mains sur vous pour sentir une première fois votre pouls, votre densité, votre peau
comme un atterrissage en douceur pour se connecter.
Pendant le massage, il peut arriver que vous endormiez ou que vous restiez éveillé, souvent dans un état
entre deux assez hypnotique, sensation d'être là, plus là, un espèce d'entre deux où vous flottez
tranquillement, les pensées qui ralentissent. Parfois aussi, vous êtes chamboulés : le fait d'être là face à
vous-même, sans agitation, touché.e avec douceur et bienveillance offre un espace pour les émotions
contenues, retenues et ça peut submerger. C'est OK. Il y a des larmes libératrices.
Après le massage, on parle de ce que vous avez ressenti autour d'une boisson. Comment c'était pour
vous ? Des sensations particulières ? Des émotions ? Des pensées agitées, calmes ? Un corps douloureux,
détendu ? Cette étape est très variable d'un individu à l'autre : certains sont pressés, discrets, d'autres
volubiles.
Voilà l'heure de repartir venue. Parfois je vous invite à marcher un peu le temps de retrouver vos esprits
avant de conduire. Je vous invite à m'envoyer des nouvelles, laisser un avis sur Google.
Et voilà, vous êtes rassurés, éclairés ? Davantage prêt à tenter l'expérience ?
Merci de partager cet audio autour de vous s'il vous a plu. Retrouvez les massages de Véronique sur
Facebook, Google, Youtube, Deezer et Spotify. A bientôt !

En cours de lecture

"Pourquoi mettre du massage dans sa vie ?"

Nouvel épisode de ce podcast pour vous partager ce qui m'anime : l'amour de mon métier de praticienne en massages psycho-somato-intuitifs. Je vous emmène dans les coulisses de ma pratique, bienvenue !

Aujourd'hui je vais répondre à la question « Pourquoi mettre du massage dans sa vie ? »

Je constate que demander un massage est loin d'être une pratique courante en France.
Peu de personnes intègrent le massage dans leur mode de vie et prennent rdv régulièrement.

Pourtant, le massage est une pratique très ancienne, apparue il y a 6000 ans en Inde, 5000 ans en Chine, 4000 ans au Japon. Le mot massage n'est apparu dans le vocabulaire français qu'au 19ème siècle. Et c'est seulement dans les années 90 que s'est crée le premier centre de recherche sur le toucher, à Miami. Les études se sont alors intéressées aux bébés prématurés, aux mères dépressives, aux porteurs du VIH et aux enfants traumatisés par des catastrophes climatiques. Dans tous les cas, il a été démontré une différence significative entre les sujets massés et non massés, le massage améliorant de façon significative l'état d'être des sujets massés.

Comment expliquer que le massage soit si bénéfique à l'être humain ?

Eh bien c'est grâce à un formidable cocktail hormonal que nous sécrétons quand nous sommes touchés avec bienveillance !
Il y a l'ocytocine dite hormone du lien, de la confiance, de l'amour et du plaisir. Le plus grand shoot d'ocytocine qu'on puisse recevoir est au moment de la naissance. Cette hormone atteint un pic très élevé qui facilite l'accouchement, la lactation et l'attachement au bébé. Être massé, c'est un peu revenir à cette source originelle. Et puis l''ocytocine a aussi le super pouvoir de réduire le cortisol responsable du stress. Être massé permet aussi de stimuler les endorphines, des hormones aux effets euphorisants et antalgiques. Fascinant, non ? Vous comprenez mieux pourquoi après un massage vous pouvez chanter « Ça plaaaane pour moiiii »

Le toucher est un sens vital. Il est primordial chez les bébés pour un développement harmonieux au même rang qu l'alimentation et l'hygiène. Tout au long de la vie, le toucher apporte sécurité affective et émotionnelle.

Ça me rappelle 2021, année où j'ai reçu beaucoup de personnes qui se tournaient vers le massage car elles avaient plus ou moins conscience de leur besoin vital d'être touchées après des mois de privation de contacts physiques à cause du COVID. J'étais frappée par les symptômes associés au (anxiété, stress, déprime, fatigue, manque de sommeil)

Quand je vous masse, je touche votre peau, le plus grand organe du corps humain. Ses multiples récepteurs transmettent au cerveau les informations tactiles provenant de la surface de la peau. Le message perçu est « c'est agréable, doux, réconfortant, enveloppant » La réponse cérébrale est « Ok, on se détend », votre respiration ralentit, le flux de vos pensées s'apaise.

La première fois que j'ai été massée, je suis ressortie du rendez-vous en me demandant ce qui m'était arrivé. Je trouvais ça incroyable, magique d'avoir touché un tel état de relaxation, de me sentir le corps si délié, l'esprit tranquille comme ça ne m'était pas arrivé depuis des mois et des mois à materner mes deux bébés. Ça a été un vrai choc, le début du chemin qui m'a un jour menée à la reconversion pour être la praticienne que je suis aujourd'hui.

Au delà des aspects physiologiques, le massages psycho-somato-inutitif tel que je le pratique vous accueille dans votre globalité. C'est un temps pour être comme vous êtes, en surface et à l'intérieur, à l'écoute de vos émotions et de votre psyché, une rencontre tactile chaque fois personnalisée. Un lieu où vous pouvez lâcher ce qui vous pèse et vous empêche, célébrer vos réussites, exprimer vos doutes et questionnements, arrêter le temps. Autant de raisons que de personnes ! Et parfois, pas de raison particulière de prendre rdv mais tout simplement l’intuition qui vos conduit là et c'est parfait comme cela.

Alors, oserez-vous mettre du massage dans votre vie ?

En cours de lecture

"Toucher des inconnus, moi, je pourrais pas !"

« Ton métier, moi je pourrais pas... Toucher des inconnus, berk ! »

Eh bien, je vous rassure, c'est pareil pour moi. Je n'ai pas pour habitude de toucher, tripoter, papouiller, palper, caresser, effleurer n'importe qui n'importe où, qu'on se le dise !

Ceci étant, quand je vous masse pour la première fois, c'est vrai que je me retrouve engagée dans une relation tactile avec une personne que je ne connaissais pas quelques minutes auparavant.

Mais entendez-vous que je parle d'une relation ?
Je touche et la personne est touchée.
Nous sommes bien deux.
Masser n'est pas une action unidirectionnelle.

Comment cette relation tactile est-elle rendue possible ?

Parce qu'il y a de la confiance des deux côtés : la personne sent qu'elle peut s'allonger sur la table et être massée et je sens que c'est possible pour moi de la masser. Sécurité et clarté sont réunies.

Comment cette confiance peut se construire avant même que je vous touche ?

Grace au cadre : un ensemble de repères clairs sur ce que nous partageons lors d'un rendez-vous.

Le cadre, c'est tout d'abord un cadre juridique et réglementaire.
une activité de massage officielle, déclarée
une professionnelle formée, certifiée, agréée par la FFMBE
un local respectant des règles d'hygiène et de salubrité
des assurances à jour (responsabilité civile et multi-risque, médiation à la consommation, protection des données)
Toutes ces choses qui font la différence avec un salon de massage à Barbès et qui nous donnerait une chance à vous comme à moi d'être reconnu dans nos droits si notre intégrité était atteinte.

Le cadre, c'est aussi quelque chose de fondamental qui se construit pendant l'entretien préalable au massage. Je vous explique comment je travaille, ce que je propose, la règle de confidentialité, comment va se dérouler le massage, ce qu'il en est de la tenue.

Tout cela mène au consentement éclairé. Vous choisissez d'être massé par moi et j'accepte de vous masser parce que le cadre est respecté.

Ça peut paraître carré et froid le cadre.

Moi je le vois plutôt comme un écrin dans lequel peut s'exprime la liberté créative du massage 100% personnalisé que je co-construis avec vous.

Libéré de toute ambiguïté dans la relation tactile entre masseur et massé, il est possible d'explorer le rapport au corps, au toucher, aux émotions en étant respecté dans ses besoins et limites.
C’est grâce à ce cadre que peuvent se vivre des expériences formidablement guérisseuses.

Je me souviens par exemple d'une femme qui a pu par le massage revenir petit à petit dans son corps après des années de violences conjugales. Je peux vous assurer que sans tout le cadre dont je viens de vous parler, rien n'aurait été possible. A chaque étape, son consentement a été fondamental.

Je pense aussi à la formation dans laquelle j'ai vécu et ai été témoin de réparation bouleversantes entre hommes et femmes, infiniment restauratrices.

Voilà, mon métier c'est tout sauf toucher des inconnus. Il s'agit d'accueillir, de rencontrer, de relationner, communiquer, écouter, être présent.

Aucune chance pour que je vienne vous masser généreusement les trapèzes sans que vous me l'ayez demandé si on se croise dans une soirée.

Prenez plutôt, rdv !

Si cet audio vous a plus, partagez-le, abonnez-vous à ma page Facebook Les massages de Véronique, écrivez des gentils avais sur les massages reçus. Merci !!